1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

[Histoire] La côte infernale

Forelayder23 Avril 2014

  1. Forelayder

    Forelayder Pisse de cheval Membre

    Messages:
    1 347
    J'aime reçus:
    196
    Points:
    123
    Pseudo RP:
    D. K.
    Depuis plusieurs jours, avec Fetnat, Jim, Eve et Hynnos, on s'est amusé à faire un rôleplay sur des maps de Coast, et je me suis demandé, pourquoi est-ce que je ferai pas une histoire de tout ça, je me souviens de tout, et c'était plutôt génial et marrant en fin de compte. Eve joue le rôle de la maîtresse du jeu, c'est elle qui décide de la chance d'apparition d'objets/zombies et qui prépare la map pour nous, ce qui lui plaît de faire, et Hynnos, moi, Jim et Fetnat, nous étions les joueurs & survivants. Alors, la voici, une histoire d'apocalypse de zombie à toute berzingue !

    Au démarrage, j'incarnais un chinois ingénieur et perplexe, Jim était le mercenaire maniant les armes, et Fetnat le type du coin qui connaissait le terrain. Hynnos(ou Jim Maréchal) n'était pas encore présent à cette étape.

    Jim & moi-même étions ensemble au départ, nous nous connaissions pas, ni moi, ni Jim, ni Mamadou, personne ne connaissait qui que ce soit. Mamadou était dans une maison, encerclée de zombies.

    << À l'aide ! À l'aide ! Dit quelqu'un à la radio.
    - ALLO ?! Qu'est-ce qu'il se passe ? Dit Jim.
    - Je m'appelle Mamadou ! Je suis coincé dans une maison avec plein de zombies ! J'ai besoin d'AAAAAAAAAAAAAAHHHHHH !
    - Vite ! On va l'aider, viens Charlie !
    - Mais je sais pas manier d'armes !
    - C'est pas grave, tiens prends ce flingue, et grimpe dans la jeep !
    - Je vous préviens je sais pas manier ce genre de truc moi ! >>

    Nous sommes allés devant la maison de l'interlocuteur, Mamadou. Et effectivement : c'était la catastrophe, Jim soutenait Mamadou qui pliait bagage rapidement...

    << Protégez-moi ! Je vais fixer le coffre et tout ranger ! Vite ! S'écrie Mamadou en panique.
    - Je vais vous couvrir, Charlie, vas l'aider !
    - D'accord d'accord ! Mais ça a déjà l'air vide !
    - Continuez de me protéger, je dois souder !
    - J'arrive t'aider Jim ! >>

    Je me suis mis à sa hauteur, et nous tirions sur les zombies, j’apprenais à tirer en même temps, c'était pas évident...

    << J'ai plus de balles ! Dis-je, VITE ON DOIT FUIR !
    - JIIIIIIM !
    - J'arrive ! J'arrive ! Faites tourner le moteur, il y en a tellement !
    - Monte ! Criant Mamadou avec la clef sur le contact. >>

    Jim nous rejoint en sautant dans le jeep et en démarrant, nous retournions dans le petit village avec une horde qui arrivait.

    << On a eu de la chance, vous allez bien derrière ? Dit Jim en regardant dans le petit rétroviseur.
    - Oui, oui, dis-je, mais ils arrivent, il faut faire vite !
    - Mes affaires seront difficiles à défaire, et on va avoir besoin de provisions.
    - Pour le moment monsieur Mamadou, on va devoir nous débrouiller, trouvez tout ce que vous pouvez. >>

    Nous ramassions des déchets, des aliments, des choses périmées, et nous couvrions Mamadou, puis, une fois qu'il avait fini avec son coffre, nous rentrions dans une maison qui était parsemée de quelques zombies, et nous étions en sécurité grâce à nos barricades de fortune.

    << C'était le dernier... Fiou... Dis-je.
    - C'était la maison de ma sœur, elle est morte... Dit Mamadou en se recueillant.
    - En tout cas, elle est facile à barricader, on va devoir rester un peu ici.
    - Je vais aller inspecter la salle là-bas, dis-je.
    - D'accord, moi je vais aller changer l'ampoule, on y verra plus clair, dit Mamadou, mais j'aimerai vous connaître aussi, vous auriez une seconde ? >>

    Une fois la lampe réparée, et la pièce barricadée de là où j'étais, nous nous asseyons, autour d'une table.

    << Comment vous vous appelez ? Dit-il en me regardant.
    - Moi ? Ben... Je suis Charlie, j'étais marin avant de m'échouer sur la plage en bas, grâce à l'échelle, j'étais monté ici, et j'allais faire connaissance avec Jim mais votre appel radio était plus urgent, je naviguais des mers, et j'ai travaillé dans l’ingénierie, je connais la pneumatique et l’électronique, c'est ma passion. Et vous ? Dis-je en regardant Mamadou.
    - J'habitais dans le coin quand tout ça c'est passé, avec ma sœur, et beaucoup d'amis, j'appelle Fetnat, Mamadou n'est que mon nom de famille. Et toi ? Dit-il en regardant Jim.
    - Jim Moriarty, aventurier & mercenaire, je manie toutes les armes et j'ai fuis la ville à bord de mon jeep, quand j'ai su que l'apocalypse avait été annoncée.
    - Et bien, on peut dire qu'on est dans une sacré merde... Dis-je. Il fait nuit, je vais aller dormir vers la cheminée, sur le canapé...
    - Moi, sur le comptoir ! S'écrie Jim.
    - Je vais profiter de l'étage, dit Fetnat. >>

    Après cette brève soirée apocalyptique qui aurait pu tournée au drame, nous dormions à nos places respectives.
     
    #1
  2. Forelayder

    Forelayder Pisse de cheval Membre

    Messages:
    1 347
    J'aime reçus:
    196
    Points:
    123
    Pseudo RP:
    D. K.
    >
    C'était le matin, et la


    << Y A UN COFFRE À LA MERRRRRRRRRRR !
    - Crie pas Charlie ! On va aller voir moi et Mamadou, on revient vite. >>

    C'était le matin, et la première chose que j'ai vu en sortant sur le ponton, c'est un coffre à la mer. J'avais un peu peur depuis hier de ces machins-choses, alors je suis resté à la maison...

    Plusieurs heures s'écoulèrent, j'ai regardé depuis le ponton, et là, le drame...

    << Vous êtes revenu ! Eh bien...
    - Oui mais le problème c'est qu'on s'est emmerder pour rien, il y avait un jus de pomme, un globe, et une patate dans ce coffre... Disant Jim déçu.
    - Même pas de produit de bamaco ! S'écrie Fetnat.
    - C'est toujours mieux que rien... Qu'est-ce qu'on fait ? On reste ici encore longtemps ?
    - Ben le problème c'est qu'en restant ici on va crever de faim un jour ou l'autre, alors... On doit partir...
    - Je suis d'accord avec Jim !
    - Bon ben, dis-je, on va faire nos affaires, plier bagages, et partir, on a plus le choix... >>

    On rangeait tout, et on chargeait tout sur la buggy. En partant, on regardait une dernière fois les corps écharnés des zombies qui longeait le sol, et nous partîmes.

    << On dirait qu'on va devoir se frotter à ce train, je vais me garer ici en attendant... Dit Jim perspicace.
    - Pourquoi un train passe par ici ? Dis-je.
    - C'est la navette de mon pays, dit Fetnat, il passe une fois par jour et il s'arrête pas !
    - Bon ben on va attendre qu'il passe... >>

    C'était comme un train fantôme, il passait... Sans vie... Faisant énormément de bruit...

    << Bon aller on est reparti... Vous avez une idée de où on va ? Dis-je.
    - Bah je sais que j'ai des amis après qui pourrait nous aider donc ça dépend ! Expliquant Fetnat.
    - Plus qu'à prier qu'ils ont tenu le coup en tout cas, sinon on est foutu... Dit Jim, et il va bientôt me falloir faire le plein d'essence et de provisions dans pas longtemps. >>

    Après un long trajet du chemin de fer, passant par des ruines, allant dans un tunnel, l'inévitable se produisa...
    << On a pu d'essence...
    - Comment ça Jim ? PU D'ESSENCE DU TOUT ?! S'écrie Fetnat inquiet.
    - C'est grillé, on va continuer à pied, dis-je.
    - Bon ben, prenez les coffres, on va aller à pied, je vais sortir mon arme au cas où. >>

    En sortant du tunnel, un grande plage, et la route était complètement pétée.

    << Bon, on aurait pas fini bien loin finalement, se rassure Jim, regardez, on dirait une maison là-bas !
    - Ah ça c'est bien ! Dis-je.
    - Faut tout fouiller, de toute manière, moi j'vous l'dis ! >>

    En entrant dans la maison, un cadavre était sur le sol, tout était vide, on récupérait quelques éléments utiles pour réparer une éventuelle voiture, mais c'était peine perdue, le terrain n'était pas praticable, et il y avait beaucoup de plage...
     
    #2

Partager cette page